Histoire contemporaine

mercredi, juillet 1, 2015

 

La communauté de Fondjomekwet entre dans une nouvelle ère


Suite au décès de Sa majesté Kamga Tchoumbou David, le 4 décembre 2008, les obsèques officielles ont eu lieu à Fondjomekwet en présence de monsieur pascal Magny, représentant du chef de l’Etat le 4 JANVIER 2009. Conformément à la tradition bamiléké, lors de ces funérailles, le successeur, Djombissié Kamga Yves a été arrêté pour être conduit au Lâkam, soit le village d’initiation du futur chef qui se trouve au sein de la forêt sacrée.

Lors de son séjour au Lâkam et de son initiation, le futur chef a été informé du fait que les dieux de Veudeum (lieu sacré) réclamaient les taurins qui vivaient dans le royaume. En effet, d'après l'histoire orale, un couple de taurins est apparu à Fondjomekwet dés la fondation du village sans qu'on ne sache d'où venait-il et où ira t-il. A la grande surprise de tout le monde, il s'était installé au sein de "MVEU-DEUM", qui est le plus grand lieu sacré du village. Très curieusement, ces taurins faisaient régulièrement le trajet Veudeum-Chefferie Supérieure où ils passaient souvent du temps puis ils finissaient par dormir de temps en temps dans la cour de la Chefferie supérieure.

C'est ainsi que les Fondjomekwet ont progressivement pris conscience que ces taurins faisaient et feront toujours partie de leur histoire et de leur identité. Selon la tradition orale, cela s’est déroulé pendant le règne de Fô Djani Jeuabou, et c’est ainsi que le vocable ou le slogan Jeuabou –Meniwong est devenu le terme d'appel ou de ralliement des Fondjomekwet : Jeuabou désignant Fô Jeuabou et Meniwong signifiant double taurins. Ce slogan ou vocable est resté très accentué dans la bouche des Fondjomekwet jusqu'à récemment durant le règne de Fô Kamga. Depuis le slogan de ralliement des Fondjomekwet le plus usité est Jeuabou-Lâkwet-Jeuabou, mais le le slogan Jeuabou -Meniwong prévaut toujours.

Ces taurins ce sont multipliés et vécurent longtemps à Fondjomekwet au cour de règnes successifs de Chefs, mais ils n'existaient plus lors de l'accession au trône de Sa majesté Djombissié Kamga Yves. C'est ainsi que dés sa sortie du Lâkam, Sa Majesté Djombissié Kamga Yves a immédiatement trouvé trois taurins ( un mâle et deux femelles ) qui fûrent présentés à MVEU DEUM avant d'être conduits dans grand enclos pour préserver les sémences des agriculteurs de Demmekeun (nom du lieu ou se trouve les taurins, un des lieus des enceintes d'une ancienne chefferie). Quelques temps temps après, malheureusement le mâle décéda pour cause de constipation. Les deux femelles qui, auparavant n'avaient pas été en contact d'un mâle, n'ont pu avoir de veaux puis, devenues trop âgées, l'une d'elle a servi à faire des sacrifices il y'a deux ans et la dernière vit encore. Ainsi, en 2015, si l'exigence de Mveu-Deum a été accomplie, le Fo'o et sa notabilité souhaitent coûte que coûte reconstituer ce Cheptel de taurins.

Djombissié Kamga Yves depuis son avènement au trône est à l’origine de la « Charte de Développement du Groupement Fondjomekwet », soit un plan de développement stratégique qui devrait permettre d’arrimer la commune au train du progrès et de la modernité. C’est ainsi qu’en fonction de la stratégie de développement du groupement instillée depuis son accession au trône en Janvier 2009, tout en prenant appui sur l’histoire du groupement, son évolution sociale et économique récente, et la politique de développement du Gouvernement Camerounais en Programme Nationale de Développement Participatif les Sous-Chefferies de Fondjomekwet ont été réhabilitées et le groupement compte de nos jours 11 villages qui sont : Bakocha, Bachicheu, Balafi, , Djiffo, Meko-wom, Toula, Djamla, Kouobong, Bakoua, Lacheu, Demchang.

En formulant clairement la souhait de créer un musée à Fondjomekwet, et compte tenu du travail en cours d’inventaire du patrimoine de Fondjomekwet, Sa majesté Djombissié Kamga Yves souhaite mettre en exergue les valeurs positives de la culture et des traditions Bamiléké.

Texte rédigé en juillet 2015 par S.M DJOMBISSIE KAMGA Yves, Chef Supérieur de Fondjomekwet.

2 comments

  • Ulrich Mercier Kamga

    My sincere congratulations to His Majesty the King of Fondjomekwet , Professor Girault and his team , and all those who contributed to the implementation of this beautiful website.

    Proud to be Fondjomekwet….

  • ngamo

    I am very happy for this initiative developement of our culture fondjomekwet.
    thanks to the king and his team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *