BLOG

L’implantation du premier chef

  Le glas va sonner pour la souveraineté des enfants de Ka’tchou avec l’arrivée d’un certain chasseur, Djeu’dom, qui serait venu d’un village, dénomé « Mekot », situé dans la plaine des Mbos. Il serait arrivé dans cette contrée au hasard d’une partie de chasse. Les autochtones le

Lire la suite

L’huile de palme

  C’est donc au début du XXe siècle, et sous le protectorat allemand, que les méthodes de culture du palmier à l’huile ont commencé à évoluer au Cameroun avec la création de la première plantation industrielle en 1907 sur le versant ouest du Mont Cameroun. L’administration coloniale française

Lire la suite

Agriculture

  Il est souvent précisé que le Cameroun est une Afrique en miniature. La mosaïque de paysages que l’on peut y rencontrer est dûe à deux paramètres différents : La présence récurrente de vents secs provenant du Sahel au nord et d’air maritime au sud. Une dénivellation importante allant

Lire la suite

Loge de Keumdjie

  Loge Keumdji, Fresque réalisée au Palais de Fondjomekwet par le peintre Kuete Miterand. Ayant pour mission fondamentale de veiller au respect des interdictions fixées par les règles coutumières, comme par exemple le respect du calendrier traditionnel qui précise les jours sacrés où les jours ou il est interdit

Lire la suite

Loge du Kamssi

  Dans la communauté bamilékée où le mystique et le mythique cohabitent, les médiums, les guérisseurs et autres féticheurs les plus talentueux se retrouvent dans une loge dénommée « la luciole » ; une dénomination qui se justifie par le fait que ses membres sont considérés comme « des diffuseurs de lumière ».

Lire la suite

Loge Njie Liebong

  Dans la conception de la justice que l’on se faisait, il fallait y voir non seulement les justiciers, mais aussi les gardiens d’une éthique communautaire basée sur le respect, la solidarité, la serviabilité, la dignité et l’honneur. Les personnes faisant partie de cette loge dénommée « l’œil des

Lire la suite

Les serviteurs

  Discret et effacé, le serviteur qui donne l’impression d’être un simple domestique au service de la couronne, est en réalité un personnage essentiel de l’entourage du Fo ‘ô. Bénéficiant de la confiance absolue de celui-ci, il partage non seulement toute sa vie privée, mais il est aussi

Lire la suite

Les sociétés secrètes

  Dans la culture bamilékée, les sociétés secrètes qui ont des rôles spécifiques (justice, sécurité, médecine…) constituent la colonne vertébrale de la chefferie traditionnelle. Les membres des sociétés secrètes sont le plus souvent successeurs de leur père, certains sont nommés par le Chef Supérieur. Dans tous les cas

Lire la suite

Les notables

  Le titre de notabilité impose un certain respect et une certaine notoriété à l’égard de son porteur. Le Fo ‘ô attribue un titre à quelqu’un qui mérite une certaine considération au sein de la communauté au regard de ses actions. Il peut également anoblir une personne qu’il

Lire la suite

Le conseil des sept « Kam-Sombeuh »

  En général ce sont des notables de la classe des serviteurs à la cour royale. Les membres de ce conseil veillent à la mise en œuvre des décisions prises par le Chef supérieur et le conseil des neuf. Le plus souvent les membres de ce conseil ont

Lire la suite
1 2 3 4 5